Le jour ou j’ai arrêté d’être débutant en photo…

l’éclairage a l’extérieur de la maternelle, a base de petits lampions en papier réalisés avec les enfants, dans l'esprit de l'ambiance chaleureuse qui régnait aussi a l’intérieur.
l’éclairage a l’extérieur de la maternelle, a base de petits lampions en papier réalisés avec les enfants, dans l’esprit de l’ambiance chaleureuse qui régnait aussi a l’intérieur.

Dernièrement j’ai été invite a une fête de fin d’année a l’école maternelle de mon plus jeune fils. Le genre d’ambiance qui cumule les difficultés : faible luminosité (éclairage tamise et bougies), enfants de 2 ans qui courent dans tous les sens, multiples photos a prendre rapidement pour ne rien louper…

Bref, au début je me dis que je vais faire comme d’habitude, je me met en priorité a l’ouverture, laisse les iso et balance de blanc en automatique et mon Canon EOS 600D va sauver les photos ! et la… non ! Loupé !

En fait pour compenser la faible luminosité l’appareil utilisait une vitesse d’ouverture trop lente, sans savoir que je photographiais des petits bout de choux qui courent partout… 1 ou 2 photos ratés plus tard, je me rend compte qu’il faut que je change ça… donc je me met en mode Manuel (même pas peur !), ouvre au maximum, bloque le temps d’obturation a une limite acceptable pour ne pas avoir de flou de bougé  (1/50s) et fait confiance au 600D pour gérer au mieux les ISO, ayant déjà remarqué que même dans les niveau ISO très haut les photos étaient très bonnes…. et la…. oui ! de belles images, pas floues et avec une ambiance proche de celle que mes yeux voyaient aussi… facile !! Facile maintenant que je me suis un peu posé la question et essayé depuis quelques jours d’en savoir plus…

C’est a peu prêt a ce moment, quand j’appréciais sur mon écran LCD les cliches pris, que j’ai remarque a cote de moi un autre papa avec le même appareil que moi, sauf que le sien était estampille EOS Rebel T3i (la dénomination US du 600D je crois), et était équipé d’un objectif plus court (un 18-55 je pense mais pas sur du tout). Ce papa donc, n’avais surement pas pris le temps de s’intéresser plus que ça a la question de l‘exposition ou de la profondeur de champ. Tout flash ouvert il prenait ses photos en automatique… le pauvre ! Même sa façon te tenir son appareil (main gauche au dessus de l’objectif) témoignait d’un niveau qui, j’en prenais alors conscience, n’était désormais plus le mien : débutant
Loin de moi cependant l’idée de me considérer comme un photographe accompli, mais simplement que je pense avoir compris déjà les bases techniques essentielles a la photo me permettant d’approcher sur mes cliches ce que je recherche…

Il avait l’air sympa ce papa, je vais essayer de lui conseiller quelques lectures, ou pourquoi pas organiser des sorties ou ateliers…. on pourra peut être progresser ensemble.

Publicités

2 réflexions sur “Le jour ou j’ai arrêté d’être débutant en photo…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s