IMG_7220

Première calibration d’écran – Sonde Datacolor Spider4PRO + Kubuntu

En début de semaine je vous ai proposé de vous prononcer sur l’opportunité pour moi d’investir dans une sonde de calibration pour étalonner mes écrans.

Le résultat du sondage est sans appel puisque quasiment les trois quarts d’entre vous (73%) ont indiqué qu’il me recommandaient cet achat

Chose promise, chose due, je m’étais engagé a suivre l’avis du public, me voila donc propriétaire d’une sonde de calibration !

Mon choix s’est porté sur une sonde Datacolor Spyder4PRO, qui m’a été recommande par mon ami virtuel (mais non moins réel) ElPadawan, qui en a une aussi et qui lui aussi utilise un système Linux. Cette sonde est bien connue des photographe et est un choix recommandé par la plupart de ses utilisateurs, y compris par Darth dans l’article dont je vous ai déjà parlé.

Me voila donc prêt a partager avec vous ma première expérience de calibration d’écran.

Prise en main de la sonde

L’emballage est assez simple, avec la sonde visible sous son blister transparent. Elle est fourni avec un petit livret de démarrage rapide, les logiciels sur un cd, ainsi qu’avec un support qui permet de la laisser sur la table a disposition, prête a l’usage.

IMG_7230

L’objet est assez bien pense, bien qu’a mon avis un peu léger et plastique pour un objet de ce prix. De forme triangulaire, son câble USB est équipé d’un contre poids qui permet d’assurer que la sonde reste bien en place contre l’écran durant le processus de calibration.

IMG_7220

Calibration avec le logiciel Datacolor Sypder4Pro 4.5.4

La sonde est fournie avec des logiciels pour Windows et pour Macintosh. Malheureusement rien de prévu pour Linux Kubuntu qui est comme certains le savent mon système de prédilection.

Je me suis malgré tout dis que la solution la plus efficace serait d’utiliser les logiciels du fabriquant, Datacolor. Je me suis donc dis que ce serai une bonne idée d’utiliser ces programmes a travers un emulateur comme « Play On Linux » qui donne la possibilité d’installer des logiciels Windows sur (K)Ubuntu.

Ainsi après avoir préalablement installé Play On Linux, l’installation du logiciel Spyder4Pro se fait exactement comme sur Windows, a l’aide d’un assistant.

Tout a l’air beau, sauf que j’ai vite du déchanter : bien qu’ayant branché la sonde, le logiciel ne la reconnaît pas du tout. Il n’arrive pas a déterminer que celle ci est réellement connectée.

datacolor

Dommage !

Calibration avec le logiciel DispCalGUI

Heureusement il existe une autre solution. Ne pas utiliser les logiciels fourni par le fabriquant, mais un Logiciel de calibration tiers. Par exemple DispCalGUI (Comme Display Calibration Graphic User Interface) qui a pour avantage d’être libre et gratuit. Il fonctionne d’ailleurs aussi bien sur Windows que sur Mac ou Linux.

Son téléchargement se fait via le site officiel, et il s’installe comme tout autre logiciel.

Malheureusement le logiciel est assez austère et ne fourni pas d’assistant pour aider a comprendre les réglages initiaux a utiliser pour optimiser la calibration.

dispcalgui

Pour avoir une petite idée je me suis servi de différents tutoriaux trouvés sur le web (quelle merveille soit dit en passant de savoir qu’on peut trouver les réponses a quasiment toutes nos questions en quelques secondes !!).

Voila un exemple :

Le truc qui est bien quand comme moi on utilise deux écrans, c’est qu’on peut sans aucune contrainte continuer a travailler sur le 2eme écran tout en faisant la calibration du premier.

IMG_7223

Pour commencer j’ai choisi de faire un étalonnage moins précis mais plus rapide. Celui ci prend une vingtaine de minutes par écran.

A la fin de la calibration, DispcalGui donne un résumé des performances de l’écran et propose d’installer le profil crée, de manière a ce qu’il soit réellement utilisé par l’ordinateur.

Résultat de la calibration pour mon écran de droite
Résultat de la calibration pour mon écran de droite
Résultat de la calibration pour mon écran de gauche
Résultat de la calibration pour mon écran de gauche

Ces informations sont importantes puisqu’elles m’ont par exemple permis de déterminer que l’un de mes deux écrans était un peu meilleur que l’autre… (justement celui dont je ne me servais pas jusqu’à présent pour développer mes photos !). On peut aussi afficher un graph qui montre les performance de l’écran :
information profil ecran droit

Et voila, c’est tout, quelques minutes auront finalement suffit a l’opération de base. Il suffit de redémarrer le système, pour que les profils ainsi crées soient disponible pour chacun des écrans.

Calibration avec le logiciel inclut dans le système : Gnome-Color-Manager

Autre possibilité, dans le panneau de contrôle du système, a la rubrique gestion des couleurs, j’ai remarque un bouton « calibrer ». Cet outil utilise le Gnome-Color-Manager qui n’est pas installé par défaut sur mon système, mais qui est facilement disponible.

Clic, un assistant se met en route, suivant, suivant, suivant, on met la sonde a l’endroit demandé, et quelque minute plus tard, c’est fait ! profil crée et associé directement au bon écran.

gnome-color-manager

Bien sur cette solution semble moins précise et offre moins d’options que DispcalGUI, mais est sûrement la plus facile a mettre en œuvre !

Bref, encore une fois, ça prend au minimum 20 minutes par écrans (plus pour avoir un calibrage de meilleure qualité), mais la c’est tout. A la fin ceux ci sont calibrés.

Le résultat

La preuve, voila la situation avant calibration, la même photo ouverte sur les deux écrans relies au même ordinateur, on distingue nettement une différence entre les deux :

Pour vous faire une idée

 

Et voila la même photo, sur les même écrans après calibration, le résultat est beaucoup plus homogène. Pas exactement la même image a droite et a gauche, d’abord car pour cette première calibration j’ai privilégié la vitesse a la qualité du profil, donc je suppose qu’il y a de quoi être plus précis, mais surtout l’écran de gauche affiche plus de couleurs que celui de droite, donc quoi qu’il arrive j’imagine qu’ils ne seront jamais identique. Toujours est-il qu’on a plus cette différence de teinte flagrante entre les deux, et que je suppose les couleurs seront plus fidèle au résultat d’une impression sur une imprimante calibrée :

apres calibration

Conclusion

J’avoue que je suis un peu déçu de ne pas pouvoir utiliser le logiciel de Datacolor. J’avais un petit espoir, mais au final je ne pense pas que le résultat final aurait été différent. Seulement peut être plus facile ou rapide a mettre en œuvre la première fois (c’est de ma faute aussi, pourquoi je n’utilise pas un Windows ou un Mac comme tout le monde !).

Concernant DispCalGUI, la solution proposée est assez peu intuitive, mais a le mérite d’être gratuite et complète. Pour que le profil soit pris en compte il faut redémarrer la machine sous KUbuntu, ce que je ne savais pas au début et qui m’a fait pense que cette solution n’était pas fonctionnelle.

Au final, la solution offerte par le système est la plus basique mais aussi la plus facile. La calibration des écrans est faite, mais je regrette de ne pas pouvoir plus jouer avec les paramètres.

Mis a part ces soucis de logiciels, je suis bien content de mon achat, et surtout content d’avoir un affichage homogène entre mes deux écrans et surtout quelque chose que au moins tous ceux qui ont aussi un écran calibrée verront de la même manière que moi !

IMG_4639r

26 réflexions sur “Première calibration d’écran – Sonde Datacolor Spider4PRO + Kubuntu

  1. Hello,

    Es-tu sur que les profiles ne sont pas installé avec DispCalGui ?
    A la fin, il me dis aussi qu’il n’arrive pas a les « installer », mais lors d’un reboot, le système utilise tout de même le profile de DispCalGui.
    Bon, j’ai qu’un écran …

    1. Et voila !! tu avais raison Hep, il fallait juste que je reboot !!! comment j’ai pu oublier ça !! Ce matin, surprise, le profil issus de dispcalgui est liste dans les profils pouvant être associe a chacun de mes moniteurs ! J’ai modifie l’article en fonction de ça !

  2. merci du conseil, Hep. J’ai pas pense a rebooter, ca va peut etre aider. Mais j’ai un doute vu que j’arrive a associer aucun profil installe sur l’ordi, meme ceux par defaut…

  3. Salut,
    Je suis sous Mageia, mais peut-être que ceci pourrait t’intéresser.
    Je ne me suis pas servi de DispCalGui pour générer le profil, mais de Argyll
    J’ai enregistré le progil généré puis utilisé la commande suivante pour l’appliquer :
    dispwin /chemin/vers/profil.icc
    J’ai ausi fait un alias :
    alias icc= »dispwin /chemin/vers/profil.icc »

    1. merciJoel, faudrait que je creuse la question, surtout dans ma config a 2 ecrans, faudrait trouver la commande pour associer le bon profil avec le bon ecran… et les commande et moi on est pas vraiment copain

  4. Bonsoir Ary,tu as fais le bon choix et cette sonde est souvent reprise dans les tests je pense que c’est le meilleur rapport qualité/prix,c’est clair la différence est flagrante entre avant/après !!!

  5. J’ai bien suivi (en tous cas, j’ai essayé) ce post… Mais ça me semble quand même (pour MOI) pas simple du tout… J’ai deux mac (un macbook pro 13″ qui à… 5 ans et un Imac 27″qui à 3 ans) ainsi qu’un écran sony 27″ et une TV Samsung… Je pensais acheter une sonde… Mais franchement, là, j’ai l’impression que je ne m’en sortirais jamais. Et c’est presqu’une certitude… pour moi !!!!

    1. Les problèmes rencontrés par Ary sont surtout lié au manque de support, de la part de DataColor, de leur solution sous les systèmes GNU/Linux. (Et aussi parce qu’Ary utilise Kubuntu, mais là, je trolle #TeamMageia :p ). DataColor, le fabricant de la sonde, supporte très bien les systèmes Windows et OS X. Pour exemple, le retour d’expérience de Lumi, sous Mac, avec une Spyder4Elite: http://www.lumi.me/test-dune-sonde-de-calibration-spyder4-elite/
      Sur mon ordinateur du travail, sous Windows, pareil, le logiciel fourni est d’une simplicité déconcertante.
      Et je n’ai eu aucun problème à installer les profils sur ma machine perso (GNU/Linux aussi, mais pas KUbuntu). Allez, faut que je rédige mon article, et une fois le Shabbath fini, débloquer Ary😀

      1. tout a fait d’accord avec ElPadawan, Howen. dans ton cas, comme tout les utilisateurs Windows ou Mac, ca se passe habituelement facilement et sans probleme. Si tu en sens le besoin, n’hesite pas, techniquement ca ne pose pas de soucis…

  6. Bonjour. J’arrive un peu tard mais je viens également de faire l’acquisition de cette sonde. Cependant j’aimerai savoir comment vous avez résolu le bug « arrêter la mesure » de Argyll 1.5 (seule version disponible dans le dépôt).
    Avez vous installé la 1.6.3 voir la 1.7.0 disponible sur le site Argyll (mes modestes compétences me font bloquer à ce niveau).
    Je suis ravi de découvrir votre blog et vais de ce pas voir de plus près vos tutos Darktable.
    Bonne journée à vous.

    1. Salut Steph et bienvenu par ici.
      Pour ma part j’utilise aussi la version qui est dans les dépôts, un peu comme toi mes compétence linux sont visiblement trop limite pour réussir a installer une version plus récente.
      Par contre j’ai pas le souvenir de ce genre de bug… tu peux me le décrire plus, ça me fera me souvenir de quelque chose…

  7. Re-bonjour.
    En fait, le bug de la 1.5.1 d’Argyll rend inopérant l’arrêt de la mesure, interdisant ainsi la poursuite de la calibration. Cependant ce bug est résolu dès la version 1.6.3. Pour ma part, je ne parvenais pas à installer à la « linuxienne » cette nouvelle version (1.7.0 sans .deb). Mais grâce à la version actuelle de DispcalGUI 3.0.3.1, il est possible de sélectionner « Fichier > Localiser les exécutables Argyll  » et de lui indiquer simplement l’emplacement du dossier décompressé. Voilà le peu que j’ai découvert suite à l’achat de cette sonde.
    Merci encore à vous.
    Steph.

  8. J’utilise aussi dispcalGUI avec ma X-rite, une fois qu’on a compris à quoi servent les réglages il est plutôt intuitif en fait (et certains réglages sont juste à mettre de côté pour ne pas se casser la tête lol). Par contre, la différence entre tes deux écrans au niveau des résultats est quand même assez grande. Tu as utilisé la même vitesse de calibration sur les 2? Et tu as utilisé le logiciel pour régler les paramètres de l’écran avant calibration ou pas? Je dis ça parce que laisser le logiciel tout régler sans d’abord approcher les écrans des réglages voulus peut donner ce genre de différence. J’ai aussi remarqué sur plusieurs écrans que plus on baisse la t° de couleurs plus le gammut est couvert (et pas qu’un peu, à 6500°K le logiciel affiche 94% sRGB et à 5500 il affiche 99%).
    Sinon pour répondre à la question d’origine, c’est indispensable de prendre une sonde, même si on ne fait pas de photos ou de graphisme, puisque la sonde permet d’optimiser un écran sur d’autres paramètres que la couleur (ne serait-ce que le contraste et la luminosité).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s