Les feux de joie de Lag Baomer

S’il est une fête que les enfants attendent et préparent avec impatience, c’est bien Lag Baomer. Cette fête marque la fin d’une période de deuil et est marque par de grandes manifestations de joie a travers tout le pays, autours de feux de camps.

Les origines de cette fêtes sont variées, je vous recommande de jeter un coup d’oeil si ça vous intéresse a la page Wikipedia pour en savoir plus. D’ailleurs rares sont ceux qui peuvent expliquer pourquoi on allume des feux… L’important c’est d’allumer ces feux et de passer un bon moment en famille et entre ami. On mange bien, fait griller des Marshmallows, fait cuire de patates dans les braises. Les enfants se couchent tard, les ados font une nuit blanche, dansent et chantent toute la nuit… bref une bonne occasion de s’amuser.

Pour moi c’était aussi une bonne occasion de faire des photos. Il y a quelque jour j’avais eu l’occasion de photographier un petit feu ce qui m’a permis de noter surtout que pour avoir de jolies flammes il fallait une vitesse d’obturation rapide. J’ai aussi beaucoup utilise la mesure d’exposition spot de manière a exposer ou correctement le feu ou les environs en fonction de ce que je voulais.

Voila donc les photos prises hier de ces feux de joie et de leur préparatifs : Continuer de lire « Les feux de joie de Lag Baomer »

au feu !!

au feu ! Cette photo a été prise au 1/4000eme de seconde. A cette vitesse, le feu c’est vraiment très photogénique, vous trouvez pas ?

D’ailleurs je crois qu’avec les chutes d’eaux, le feu doit surement être l’un des éléments qui varie le plus d’aspect en fonction de la vitesse d’obturation…

Le même feu pris cette fois au 1/10eme de seconde :   Continuer de lire « au feu !! »

Projet photo 52 « vivre la photo » – semaine 7 : « Opposés »

Septième semaine du projet photo 52 de l’année. Pour en savoir plus sur ce projet je vous recommande de vous rendre sur la page consacrée a ce projet.

Apres la lenteur de la semaine dernière, place aux « opposés« …

Alors la, mon imagination pourtant parfois fertile, est subitement restée au point mort… mais alors le néant total. Je n’ai pas imaginé une seule photo sur ce thème. Heureusement la fabuleuse épouse a réussi a me mettre sur la voie…

Un peu de feu, un peu d’eau, un peu de glace et voila !


Continuer de lire « Projet photo 52 « vivre la photo » – semaine 7 : « Opposés » »