Randonnée a Ein Yorkeam

A quelques kilomètres du Nahal Yamin dont je vous ai parlé il y a quelques jours se trouve une autre source : « Ein Yorkeam ».

Les deux sont vraiment proches l’une de l’autre et les randonneurs motivés peuvent rejoindre les deux endroits en quelques heures de marche dans les paysages magnifiques du désert du Negev.

Je me suis contenté vendredi dernier d’une petite balade d’une heure et demi, pendant que les enfants étaient a l’école, a Ein Yorkeam et le long du lit asséché du Nahal Hatira. Au programme, grand espaces, roches, falaises escarpées, végétation clairsemée, piscines d’eau fraîche, petits oiseaux… bref tout ce que j’aime.

Par contre pour ce qui est du calme, faut vraiment se lever tôt. Comme l’endroit est facile d’accès, franchement splendide et assez connu, les randonneurs s’y rendent en quantité lors des jours de congés et des vacances. En y arrivant juste après 8 heure ce jour la, il y avait déjà quelques personnes qui y avaient dormi je pense. On a très vite été rejoint par un groupe de lycéens, bruyants, venus profiter de l’expérience d’une baignade matinale dans l’eau glacée. Mais je vous rassure, il y a tellement d’espace qu’on peut être vite se retrouver comme seul au monde… un vrai bonheur simple et naturel… et un vrai bonheur aussi pour prendre quelques photos.

Pret pour la visite ? Chapeau, lunettes de soleil, sac a dos, c’est parti !

Continuer de lire « Randonnée a Ein Yorkeam »

Balade au bord du Nahal Yamin

Ce vendredi matin, j’ai commencé mon week-end de la meilleure de manière, une petite excursion au milieu de mon désert, avec mon appareil photo.

Cette première phrase devrait soulever plusieurs interrogation :

  1. Oui, en Israël le week-end débute chaque semaine le vendredi matin… cool hein ! sauf quand on se rend compte que dimanche matin faut se lever pour aller au boulot !
  2. Le désert dont je parle est le désert du Néguev qui occupe toute la partie sud du pays. Au programme chaleur et beau temps quasi toute l’année sauf quelques jours de violentes pluies, qui provoquent chaque année des crues ultra-rapides des quelques cours d’eau de la région, habituellement a sec.
  3. L’excursion du jour se fait justement le long d’une de ces petites rivières, Nahal Yamin, qui a juste commencé a se remplir après les premières pluies de l’année. Pour l’instant il ressemble plus a un pipi de chat qu’a un torrent violent, mais il y a juste assez d’eau pour commencer a remplir quelques piscines naturelles.
  4. Comment j’ai pu m’éclipser des le début du week-end pour une sortie photo ? ben j’ai fini toutes les taches ménagères d’un homme du 21 eme siècle (nettoyer, cuisiner, aspirer…) jeudi soir, pour me libérer exprès !!

Le nahal Yamin coule quelques jours par an au milieu de la réserve naturelle Makhteshim-Ein Yahav. C’est un site d’excursion bien connu et il vaut mieux arriver tôt, juste après le lever du jour pour bénéficier d’un peu de tranquillité, il n’est pas rare d’y croiser d’autres randonneurs.
C’est une région aux paysages a couper le souffle, fait de large plaine semi-desertiques a la végétation éparse, de canyons profond, de montagnes arides. Facilement accessible en voiture tout en offrant tranquillité, calme, dépaysement… bref tout ce que j’aime…
Le Nahal Yamin n’est que l’une des très nombreuses possibilité de randonnées de la région, que je ne manque pas de parcourir des que l’occasion (et les taches ménagères) le permettent…

C’est parti pour la visite et les photos (n’hésitez pas a cliquer sur celles ci pour les afficher en grand): Continuer de lire « Balade au bord du Nahal Yamin »

Lever du jour au Canyon HaAdom (Le Canyon Rouge)

Comme souvent, les quelques jours de vacances pris en famille la semaine dernière ont aussi été l’occasion pour moi de m’offrir une (trop) petite sortie photo. Cette fois au fameux Canyon HaAdom (le Canyon Rouge). Cet étroit défilé, ou coule parfois en Hiver, si les pluies sont suffisamment abondantes,  le Nahal Shani, serpente en Israël, dans la partie sud du désert du Negev, dans les montagne d’Eilat a quelques centaine de mètre de la frontière Égyptienne.

Je m’y suis rendu comme c’est mon habitude pour ce genre de sortie au lever du jour histoire de profiter de la meilleure lumière ainsi que de température encore clémente (plus tard ce jour la le thermomètre affichait fièrement un joli 38 degrés…).
Réveil a 5:15 (le lever du soleil est prévu a 6:30), sac a dos, carte de la région, boussole, couteau suisse, Reflex, Trépied, Objectifs, tout est prêt pour une belle sortie. C’est parti pour la visite guidée : Continuer de lire « Lever du jour au Canyon HaAdom (Le Canyon Rouge) »

Au raz du sol…

L’une des choses qui différencie a mon sens, un « photographe » de quelqu’un qui prend simplement des photos avec son appareil, c’est la recherche du bon cadrage, du bon angle de vue.

La ou le touriste lambda se contentera d’une photo informative, « on voit un truc joli / interessant / bizarre / marrant… , on le prend en photo », le photographe essayera de trouver un point de vu original. Ce qui pousse parfois a se contorsionner ou a se mettre dans des positions que le commun des mortel n’oserai pas.

Lors de mon petit séjour en Galilée, (comme vous savez qui, je vais pas refaire la même blague a chaque fois…), dont je vous ai parle dans le post précédent, je me suis ainsi retrouvé plusieurs fois a plat ventre, par terre en pleine nature, avec pour objectif de me mettre au niveau de mon sujet : une grenouille, une fleur, un cafard, une souche…
j’ai trouvé que cette position me permettait de mettre en valeur le mieux possible l’objet principal de ma photo.
L’autre avantage je trouve c’est que la photo retransmet mieux a mon sens le point de vue de l’insecte / animal ainsi photographié (OK cet argument passe moyen pour les photos de fleur…). Continuer de lire « Au raz du sol… »

Visite à la ferme des Alpagas

C’est en réalisant, grâce notamment à un post de mon pote blogueur ElPadawan, que les chinois (et les vietnamiens) entraient dans l’année de la chèvre, que je me suis rendu compte que j’avais oublié de vous parler de ma visite à la ferme des Alpagas.

Quel rapport me direz vous… ben c’est juste que dans cette ferme des Alpagas, il y a aussi quelques chèvres et aussi pas mal de Lamas.

Cette ferme ne se situe pas dans la région de prédilection des Lamas et Alpagas (les Andes, bien sur !) mais au cœur du désert du Neguev tout proche de Mitspe Ramon. Elle a été initiée par un couple de doux rêveurs Israélien, fous de l’Amérique du sud et qui sont tombé amoureux de ces animaux. Au point d’en importer quelques dizaines depuis leur pays d’origine et d’en démarrer un élevage.

Les bêtes se sont étonnamment bien et vite acclimaté à leur nouvel environnement et se reproduisent joyeusement au sein de cette ferme ou ils jouissent d’une semi liberté. L’élevage a pour but de faire connaître ces espèce au plus grand nombre et propose en outre la vente de produit en laine d’Alpagas réalisée sur place. La ferme est accessible aux visiteurs et en fait une sortie très sympas en famille. Continuer de lire « Visite à la ferme des Alpagas »

Red desert (À la recherche des Calaniot 2)

Pour la deuxième année consécutive, je été amené à photographier les fameuses « Calaniot » : Ces anémones couronnée toutes rouges, qui recouvrent certaines région habituellement semi désertiques du sud d’Israël.

L’an dernier ma recherche avait été plutôt frustrante. Je n’avais pas réussi a trouver un coin réellement impressionnant, ni réussi à obtenir des clichés vraiment sympas.

Cette année, durant une excursion spécialement dédiée au travail, j’ai été guidé vers une zone à la floraison beaucoup plus riche.

red desert

En ajoutant les sources d’inspiration dont je vous ai parlé il y a quelques jours, et un peu plus d’expérience aussi, je trouve mes cliches beaucoup plus réussi. Continuer de lire « Red desert (À la recherche des Calaniot 2) »

Street photo (ou presque) à Ganei Hashlosha

Durant mes vacances en Galilée, comme les rois mages (désolé mais ça me sort tout seul des que je dis Galilée), j’ai passé une journée avec ma famille, des amis et mon Canon EOS 600D au parc naturel Ganei Hashlosha (appelée aussi Sakhne).

C’est un parc immense longeant une rivière et ou les ruines d’un ancien barage et d’un moulin a eau délimitent des bassins et piscines de différentes profondeurs et dessinent plusieurs petites chutes d’eaux. Dans cette contrée de grosse chaleur, vous devinez bien que l’endroit est pris d’assaut tout l’été. Continuer de lire « Street photo (ou presque) à Ganei Hashlosha »

parfois bonne sortie, ne veut pas dire bonnes photos

Un peu plus tard que je ne l’avais prévu, voir les photos issues de ma petite sortie boueuse de vendredi matin.

Plus tard que prévu car j’avoue en ce moment avoir assez de mal a rédiger mes articles et a publier mes photos. Faute de temps ou de savoir libérer du temps pour ça… j’ai en quelque sorte un peu perdu mon mojo qui me permettais de publier plusieurs articles par semaine l’an dernier… en témoigne les 4 ou 5 articles en brouillons qui attendent d’êtres finalisées et agrémentés de photos, tout comme les photos qui n’ont pas encore reçu le post traitement préalable a toute publication…
bref je lutte grave contre ma fainéantise légendaire en ce moment (et puis des fois j’ai plus envie de me regarder 2 ou 3 épisodes de « how I met your mother » plutôt que de me mettre derrière mon clavier)

A propos donc de cette sortie vendredi matin, comme certain l’avaient deviné  en commentaire, je suis sorti au petit matin, faire quelques photos au lever du soleil dans un champs proche de chez moi qui m’avais l’air a fort potentiel photogénique Continuer de lire « parfois bonne sortie, ne veut pas dire bonnes photos »

après la tempête…

Je vous en parlais il y a quelques jours, une tempête a frappe dernièrement ma région. Petite tempête, vent et pluie… ici on appelle ça une tempête, a Paris on aurai dit giboulée, en Bretagne, le printemps…

Toujours est-il qu’après ces fortes pluies et ces vents, logiquement le soleil est revenu, de quoi faire quelques photos, les pieds dans la boue sur le chemin de la maison.

Heureusement pas de gros dégâts, mais quelques flaques persistantes, des branches cassées et un paysage « humide » qui sort vraiment de l’habitude, le tout a la lumière du soleil couchant…

Voici donc quelques photos prises a ce moment la : Continuer de lire « après la tempête… »

Dans la réserve naturelle d’Ein Prat

A peine a quelques kilomètre de Jérusalem se cache au tout au fond d’une vallée, une magnifique oasis, Ein Prat. Au milieu du désert de Judée, sec et rocailleux se cache donc cette petite rivière qui permet a une faune et une flore luxuriante de se développer.

Par bonheur cette oasis est assez peu connue et surtout difficilement accessible, la seule route qui y mène est étroite et très escarpée. Ceci associé au travail sérieux des autorités de préservation de la nature, fait que cet endroit a pu garder son aspect sauvage intact et surtout permet au rares promeneurs de faire de bien belles balades.

Il est possible de faire ainsi de petite randonnée autour de l’oasis, a flanc de montagne ou les pied dans l’eau et pourquoi pas de se baigner dans quelques piscines naturelles . Continuer de lire « Dans la réserve naturelle d’Ein Prat »

Au lever du jour

Je me suis décidé, ce matin, a prendre mon courage a deux main et a me lever un peu avant l’aube pour aller faire quelques photos.

Plusieurs idées derrière la tête :

  1. un maigre espoir de réussir a prendre en photo le chacal doré (je crois), déjà évoqué précédemment, qui rode dans les environs. Au lever du jour j’espérai le prendre au réveil et pouvoir m’en approcher un peu.
  2. prendre un peu de plaisir au calme, au frais, dans la nature, avant les bruits des voitures etc…
  3. profiter des golden hour du matin et de leur lumière si belles pour faire de jolis clichés

Bon je vous le dis tout de suite. Pour le chacal, c’est râpé. Il a pas montre le bout de sa queue ce matin… un autre jour peut être.

Pour ce qui est du deuxième point, ça, ça va. J’ai été servi, une heure entière a attendre le lever du soleil, pas une voiture qui passe, juste le bruits des milliers d’oiseau et moi… ça fait du bien !

Pour ce qui est des jolis clichés… je suis plutôt content (surtout que j’ai eu quand même un joli spéciemen surprise a la fin). Les voila : Continuer de lire « Au lever du jour »

6 mois pour trouver mon domaine de prédilection…

6 mois ! déjà 6 mois que je me suis mis un peu plus sérieusement a la photo, au blog, et que je me balade la plupart du temps avec mon Canon EOS 600D autour du cou.

Ceux qui me suivent régulièrement ont pu constater que durant ces 6 mois de blog je n’ai pas chômer  tant au niveau des articles publies (celui la est le 138 eme), qu’au niveau de la photo. J’ai largement dépassé les 10000 photos, et j’ai essaye d’explorer le plus de domaines possible, en variant les styles, les accessoires etc…

Bref, je me suis efforce durant ces 6 mois de vraiment explorer la photo, d’en apprendre le plus possible, de pratiquer beaucoup et de faire le plus d’expérience, avec énormément de plaisir.

Tout ça est magnifique, mais il y a un mais… Continuer de lire « 6 mois pour trouver mon domaine de prédilection… »